« Puisque nous sommes toi » Audren

Puisque nous sommes toi
Audren

Ecole des Loisirs, « Médium », Paris, 2008.

 

Milana a 15 ans. Ses parents la qualifient un peu trop fièrement de « débrouillarde ». Lors de vacances chez une amie, elle trouve que cette débrouillardise proverbiale cache un manque d’affection de la part de ses géniteurs. Elle n’a jamais été choyée, comme on l’imaginerait dans une enfance idyllique… Elle a tout de suite été autonome. Elle décide donc de retourner au stade dit du « poussin ».

On pourrait aisément parler de crise d’adolescence pour ce roman qui traite de la recherche de son identité, de la confrontation aux autres et où s’opère un voyage initiatique aussi bien dans l’espace que dans le psychologique. Personnellement, je préfèrerais parler de remise en question. Milana ne change pas finalement, du moins, en surface. Elle retrouve l’équilibre après une chute, et en tire des leçons. A travers un style apparemment simple et fluide, l’auteur explore en profondeur son personnage. La question, en fait, se pose toujours. Quelle est la limite entre l’enfance et l’âge adulte? Est-il possible qu’on la passe sans s’en rendre compte?

On aime, on n’aime pas? Allez voir par là!
Les petites madeleines
L’envolée d’Ysibel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s