« Celle que j’aime » Audren

Celle que j’aime
Audren
Ecole des Loisirs, « Mouche », 2009

 

Paul est amoureux de Lison, mais il découvre qu’elle est végétarienne. C’est le grand choc : il lui est désormais impossible de réaliser son rêve, être charcutier avec Lison…

Voici une première lecture très sympathique. Mais qui est réellement une toute première lecture. Elle est vraiment destinée aux plus jeunes lecteurs de par la douce naïveté de son histoire. Les illustrations de Stéphanie Blake renforcent ce côté naïf, et donnent même une teinte très simplette. La morale repose sur l’acceptation des différences d’autrui (et l’amûûr aussi!)
Les points positifs sont à chercher au niveau de l’écriture : Audren joue souvent sur les sonorités, si bien que l’on a parfois l’impression de lire un poème en prose! Le texte est imprégné d’une rythmique poétique et musicale très agréable et stimulante pour le jeune lecteur.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là!
Clarabel
Culturofil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s