« Midnighters » Scott Westerfeld

Midnighters
T.1 : L’Heure Secrète

Scott Westerfeld
Pocket Jeunesse, 2009

 

Jessica Day arrive de Chicago pour emmenager dans la toute petite ville de Bixby. D’étranges choses s’y déroulent : elle découvre qu’à minuit, le temps se fige, et qu’elle a la possibilité d’évoluer durant une heure dans une atmosphère bleue, dominée par une énorme lune aux couleurs ultraviolettes. Tout tient à l’heure de la naissance de Jessica : minuit pile. Quatre autres adolescents partagent la même capacité avec elle, et ils ont chacun un pouvoir différent : acrobate, télépathe, voyant, polymathe… Et Jessica? Le fait qu’elle attire tant de ces créatures maléfiques à elle, les darklings, indique sans doute qu’elle possède un pouvoir qu’elle ne connait pas encore.

Je vais encore passer pour une newbie (comme disent les jeunes) si j’avoue que je n’avais pas encore lu Scott Westerfield, auteur à succès de la série Uglies. Mais c’est vrai, je ne l’avais jamais lu. Et Midnighters m’encourage à pousser plus loin la découverte. Et c’est finalement plus logique, puisque cette série a été écrite avant Uglies.

L’Heure secrète est le premier tome d’une trilogie dont les tomes 2 et 3 sortiront respectivement en mai et novembre 2009. Les impatients y trouveront donc leur compte. Car une fois qu’on a commencé le roman, on le termine rapidement, emporté qu’on est dans les aventures nocturnes de ces lycéens. Il est vrai que l’on retrouve quelques classiques dans les éléments de l’intrigue : c’est encore dans une minuscule ville que se déroule les choses les plus étranges (Forks, ça ne vous dit rien?), une ville de préférence entourée de montagnes, et c’est encore la dernière arrivée qui hérite du pouvoir le plus génial. Parfois, je plains ces pauvres personnages secondaires qui n’ont pas la suprématie de l’héroïne! Mais ils sont tous indispensables, chacun étant le maillon d’une chaîne que Jessica vient compléter.

Malgré ça, l’intrigue dans son ensemble est nouée de manière un peu plus compliquée, et il arrive qu’on soit un peu perdu dans toutes les explications qu’on nous donne, comme Jessica. Ces informations compliquées ou partielles montrent bien qu’on entre dans une trilogie, dans une histoire qui sera approfondie et dont toutes les clés ne sont pas encore à notre disposition. Moi qui ne suis pas matheuse du tout, j’ai beaucoup aimé tout ce qui se rapportait aux chiffres dans cette histoire. La camarade polymathe de Jessica fait en effet de nombreuses hypothèses en utilisant les dates, des coordonnées géographiques, etc… Finalement, avec ces quatre compères, il y en a pour tous les goûts, et chacun peut s’identifier au personnage de son choix.

Enfin, comme dans tout bon roman fantastique bien construit, l’auteur nous gratifie de scènes très spectaculaires qui ne laissent pas de glace. Le style tient bien en haleine, conserve le suspense jusqu’à la fin, et certes clôt le premier tome, mais permet aussi de rebondir vers la suite. Tout ces passages d’actions ne sont pas sans évoquer une adaptation cinématographique… Mais ce n’est pas encore le tour de Midnighters apparemment. Par contre, la série Uglies a l’air d’être en préparation (je dis ça après avoir jeté un coup d’oeil à IMDB), mais soyez patients, ça ne sortira pas avant 2011!

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là!
Lunazione
Coin lecture
Loula

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s