« Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser » Jo Witek

Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser
Jo Witek
Editions du Seuil, « Karactère(s) », Paris, 2009.

 

Xavier Bole a 13 ans et demi, et en pleine crise d’adolescence. Il va vite se rendre compte que ce n’est pas très aisé de devenir adulte, surtout au niveau des sentiments. Il tombe amoureux de Mina, la fille d’une des amies de sa mère, et raconte ses premiers émois dans un journal.

Comme je le disais dans l’article précédent, ce roman sert de contrepoint à Jeu de mains. Deux styles absolument différents pour une thématique très proche. Comment Jo Witek nous fait donc partager l’intimité d’un adolescent?

Il faut d’abord relever l’affirmation de l’auteure qui tente de se mettre dans la peau d’un jeune garçon qui aurait des interrogations sur l’amour et les relations amoureuses, afin de prouver que ce ne sont pas des questions obsédant uniquement la gent féminine. Juste propos, puisqu’il est vrai qu’une certaine pression pèse sur les épaules de nos chers adolescents qui se doivent d’être virils dès l’apparition du premier poil. Cependant, je ne dirai pas que ce soit réellement un roman destiné aux garçons mais tout dépend du tempérament…). J’imagine que c’est un roman plus destiné aux filles qui voudraient savoir comment s’y prend un garçon pour son initiation amoureuse, qui plus est, un garçon plutôt fleur bleue.

Il est vrai que, comparé au roman d’Adeline Yzac, j’ai eu l’impression de lire quelque chose de très prude avec Jo Witek! Ce sont deux registres qui ont tout lieu d’être, certes… A part l’éternelle question du « dois-je lui toucher les seins? » on parle peu de sexe à l’état pur dans ce roman. On est plutôt dans la déclaration amoureuse et les variations du coeur. Romantisme, quand tu nous tiens. Du côté du style et de l’intrigue, tout est très agréable sans révolutionner la littérature jeunesse. Un style fluide, assez propre et soigné. L’auteure joue parfois avec la typographie pour mieux faire ressortir le côté « journal ». Une intrigue qui suit un cours bien paisible, et même peut-être un peu trop. J’aurais bien aimé plus de rebondissements ou de suspense… Quel chanceux ce Xavier qui réussit à embrasser sa chérie dès le premier rendez-vous. Et le plaisir de l’attente, dans tout ça?! Héhé.

Enfin, pour conclure, je me pose la question de la tendance de la production littérature jeunesse actuelle. Au milieu de toutes ces polémiques sur les thrillers comme ceux de Guéraud, sur les thématiques noires (sexe, mort, violence…) en littérautre ado, sort malgré tout des livres posés et « sages » comme celui-ci. Ce qui prouve qu’il y en a pour tous les goûts, certes, mais cela me pousse encore plus à croire que ce roman trouvera plus facilement un public féminin, voire même celui de la chick-lit, les fans de Jacqueline Wilson and cie.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là!
Otium
Biblioblog
Lectures de Liyah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s