« Lady Susan » Jane Austen

Lady Susan
Jane Austen

Gallimard, « Folio », 2006

 

Lady Susan est veuve depuis peu, et sans le sou. Elle s’invite chez son beau-frère, un riche banquier, et y fait la connaissance du jeune Reginald. Entre la mauvaise réputation que la société lui a bâti à Londres, et celle d’une belle jeune femme candide, Reginald doit choisir. À moins que tout cela ne soit fondé sur les apparences…

Un Jane Austen, un Jane Austen, cela faisait si longtemps ! Celui-ci est aussi agréable qu’une confiserie douce et sucrée, convoitée du coin de l’œil depuis des semaines.

Ce roman épistolaire contient tout ce qu’on peut chercher chez Jane Austen, mais en 120 pages. Les personnages y sont dessinés très finement et offrent parfois des profils diamétralement opposés selon leur interlocuteur. L’art du style épistolaire n’est pas si évident, mais l’auteur réussit à singulariser les voix de chaque personnage.

Je ne dirai rien de l’intrigue, car elle reste très classique… Mariage, remariage, mariage dans une bonne famille, manipulation amoureuse, bienséance et tasses de thé. Je ne m’en lasse jamais.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Lily et ses livres
Bricabook
Blog-o-noisettes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s