« Les Idiots » Ermanno Cavazzoni

Les Idiots (petites vies)
Ermanno Cavazzoni

Trad. de l’italien par Monique Baccelli
Éditions Attila, 2009

 

Ce qui suit est le calendrier d'un mois ; 
chaque jour nous livre la vie d'une sorte de saint,
qui souffre et jouit comme les saints traditionnels.

 

Trente et un portraits d’idiots, d’hier et d’aujourd’hui : un pyromane accidentel, un marxiste chrétien qui soutient que Jésus est un alien, et toute une belle guirlande de suicides ratés. Méditons donc sur l’idiotie du monde…

 

Je déambulais entre les étagères de la médiathèque et je me suis dit que ça faisait bien longtemps que je n’avais pas lu de roman de chez Attila. Voilà qui est fait, et comme d’habitude, il n’y a jamais à le regretter! Il s’agit d’une réédition d’un ouvrage auparavant intitulé Calendrier des imbéciles, et publié chez Austral.

Comme il est dit dans la préface, plus on avance dans cet ouvrage, plus les portraits d’idiots montent en intensité afin d’atteindre « l’état de béatitude (…) proche de celui du plomb ». En effet, on se trouve de plus en plus désarçonné par ces portraits, plus absurdes et grotesques les uns que les autres.

On y retrouve bien entendu les principaux ingrédients de l’imbécilité : la maladresse, l’orgueil, la propension à parler de ce que l’on ne connaît pas, la paranoïa… Mais ces idiots sont portés aux nues, béatifiés, voire désignés comme cas d’étude pour la science moderne. Qui sont les scientifiques? Sans doute nous, les observateurs-lecteurs. À moins que nous soyons des idiots en train de lire des portraits d’idiots. Allez savoir.

Le style est tout en finesse : l’humour, le cynisme et l’ironie sont dosés savamment. Je dois avouer que ma préférence va aux récits les plus courts, très vifs et dont les chutes sont les plus brutales et souvent les plus drôles. Les faux suicides et les suicides ratés me laissent également un souvenir au goût de rire jaune. Les longs récits jouent beaucoup sur la répétition de mêmes structures, de mêmes idées. L’auteur est-il idiot ou s’adresse-t-il à des idiots?

Un roman très divertissant et plein d’humour noir. Tout à fait dans la lignée d’Attila dont je ne cesserai jamais de vous recommander les publications. En plus, ils font des beaux livres, bons à toucher et bons à voir…

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
En marge(s)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s