« Hé, petite! » Yaël Hassan

Hé, petite!
Yaël Hassan

Éditions de la Martinière, « Confessions », 2003

 

Si vous vous en donnez la peine, vous serez un grand écrivain! 
Je dis bien un grand.

 

L’auteur nous raconte son enfance et son problème de taille. Au delà des moqueries et des surnoms, elle comprend le fait d’être différente tout en espérant que cela ne soit pas un handicap pour elle.

 

Voilà un récit plein d’optimisme, certainement parce que l’auteur a pu surmonter son complexe de taille depuis bien longtemps. Quand on parle du corps, on évoque souvent l’obésité, mais c’est vrai que la taille est moins traitée quoi qu’ayant les mêmes liens avec d’éventuels soucis de santé et d’estime de soi, comme c’est le cas avec la plupart des différences liées à l’apparence. Le but ici est de s’assurer que sa taille ne sera pas un réel handicap.

C’est sûr, il y a quelques impasses : le mannequinat par exemple, et aussi la danse. On se demande parfois si ce complexe n’est pas un peu nourri par la mère (comme pour Susie Morgenstern). Mais au final, l’adolescente réussit à faire de sa différence une force et trouve par la même occasion sa vocation dans la littérature. Un joli récit, même si moins frappant que les autres que j’ai pu lire dans cette même collection.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Web pédagogique
Kidae
Bibliophage 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s