« La folie Verdier » Michel Quint

La folie Verdier
Michel Quint

Éditions du Moteur, « Histoire courte », 2011

D'après lui, le château ruisselle de mauvaises ondes,
il faut s'en débarrasser.
La vieille dame est bien la seule à y croire ou à faire semblant.

Le château de la famille Verdier et son parc son mis en vente par la propriétaire, persuadée que la demeure est hantée. Les Allemands l’ont occupée pendant la Seconde Guerre Mondiale et les cris qu’elle entend au grenier seraient ceux des fantômes de personnes tuées à cette époque.

Un minuscule roman de cinquante pages, vite lu. Malgré ce peu de pages, l’auteur réussit à développer un récit assez complet où histoire familiale et Histoire se mêlent. Est-ce un polar? Pas franchement. Il faut en effet résoudre une enquête mais sans la Police et tout le reste.

Le décor est parfait pour un film d’horreur : une ancestrale maison possiblement hantée, en tout cas décorée avec un goût… approximatif. Les couloirs et les pièces sont effet remplis d’oeuvres sculptées des mains de la mère de la propriétaire, devenue à moitié folle. Cette grande demeure est destinée, après sa vente, à devenir un hôtel de luxe. Mais comment gérer le souci des fantômes? Vous l’aurez compris, nous avons plus affaire à un roman gothique situé dans une époque moderne qu’à un polar. Le dénouement confirme cette présomption et satisfait par sa cruauté digne des plus belles nouvelles de Poe. L’auteur intègre des éléments historiques à l’histoire de la famille, et même si on retrouve le thème récurrent du trésor nazi caché dans la cave, le tout est plutôt bien ficelé et donne de la profondeur à l’ensemble.

La seule chose qui m’a sans doute gênée est le style. Les encartades plus ou moins vulgaires du personnage principal et narrateur correspondent à son caractère, certes, mais m’ont un peu handicapé dans ma lecture. Mais il faut tirer le chapeau à l’art de la concision de l’auteur. Ce roman reste malgré tout agréable à lire et constitue un bel hommage au genre du roman noir et gothique. C’est presque un exercice de style!

Faites un tour sur le site des éditions du Moteur. Même si les couv sont pas belles, le contenu peut réserver de bonnes surprises…

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là…
Sophie-lit
Action suspense

Les petits papiers de Mademoiselle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s