« Les invités » Charlotte Moundlic

Les invités
Charlotte Moundlic

Thierry Magnier, « Petite poche », 2011

 

Ils sont entrés.
On a dû se pousser
Pour leur faire de la place.

 

Un jour, des étrangers arrivent et s’installent chez nous. Ils proposent d’abord de nous aider à cultiver puis nous dirigent et enfin s’approprient nos terres.

 

J’avais entendu dire que les romans de la collection « Petite poche » étaient assez frappants. Je ne pensais pas que ce serait si efficace. Ce texte se lit en 5 minutes montre en main, mais dès les premières lignes, le style distille une espèce de venin paralysant : les phrases sont saccadées, entrecoupées de retours à la ligne. C’est presque un poème. On comprend de quoi il s’agit. Tout est écrit de manière terriblement simple, presque objective, vue à travers les yeux d’un enfant. Il décrit et nous laisse interpréter et juger. C’est une graine de semée pour commencer des échanges.

Toute la force est dans la simplicité. Et quelle force…

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Bibliothèque de Ladivisiau
A vos marque-pages
Ricochet 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s