« Menteuse » Justine Larbalestier

Menteuse
Justine Larbalestier

Trad. de l’américain par Alice Marchand
Gallimard jeunesse, 2010

 

Je vais vous raconter mon histoire 
et je vais vous la raconter sans détour. 
Sans mensonges, sans omissions.

 

Dans son lycée, Micah a une ferme réputation de mythomane. Le jour où Zach est tué, de forts soupçons pèsent sur elle. Tout en cherchant le réel coupable, elle promet au lecteur de tout révéler sur elle, y compris une mystérieuse maladie héréditaire.

 

Amateurs(trices) de bitlit, optez donc pour un roman qui change de l’habitude, autant par sa forme que par le fond. Ici, pas de vampires, mais d’autres créatures à dents longues et acérées…

Je dois avouer que le début se traîne un peu. Il installe une ambiance assez lourde et inquiétante, et le mystère est encore très dissimulé. La confession commence lentement par une analyse de soi et de son rapport aux autres. Il faut également se faire à la narration. Très parcellaire, elle est découpée en paragraphes « Avant », « Après » et « L’histoire de ma famille ». Il faut donc aimer les puzzles, mais tout se reconstitue très naturellement. Écartée du mystère central, la première partie pose les bases de la crédibilité de l’histoire… dans laquelle s’insèrent ensuite les éléments fantastiques, si bien qu’ils semblent parfaitement réalistes. Ils interagissent avec d’autres thèmes forts comme le deuil, la solidarité familiale ou la ségrégation.

Micah joue avec ses lecteurs, les trompe et se moque de leur crédulité. On a constamment l’impression d’être les dindons de la farce. Est-ce agaçant? Parfois oui, et parfois non. La plupart du temps, cela fait sourire et on se dit « en effet, je suis tombé dans le panneau ». Comme quoi, sur ce merveilleux support papier, on peut nous faire croire à n’importe quoi… Micah se confie sans pathos, dans un style froid et dur, à l’image des épreuves qu’elle traverse. Son mensonge cache finalement des vérités trop douloureuses à dire ou à entendre.

Un roman vraiment captivant.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Coffee Books
La tourneuse de pages
Imaginelf 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s