« Soeur blanche, soeur noire » Yves Pinguilly

Sœur blanche, sœur noire
Yves Pinguilly

Bruno Pilorget (ill.)
Rue du Monde, « Roman du monde », 2011

Da garout a ran…

Yoenn sauve sa sœur d’un viol et doit fuir après avoir tué son agresseur. Il embarque sur un bateau et se retrouve aux Antilles. Là, il découvre l’esclavage. Par deux fois, il sauve la vie d’une jeune esclave Assita, et se lie à elle.

Hop, troisième « Roman du monde », celui-ci un roman historique sur la traite des Noirs. L’histoire est simple et le roman court. Mais il n’est pas très abouti.

Première difficulté, qui doit être encore plus grande pour un lecteur enfant, le vocabulaire. Parfois, le vocabulaire marin est expliqué, et… parfois non. Pourquoi donc? Le mystère plane. De plus, les maladresses stylistiques se relèvent par paquets. On se demande alors si l’auteur n’a pas un peu bâclé ce roman.

Le thème central est abordé de manière très romantique. Le beau et jeune marin sauve une esclave, en tombe amoureux, la protège et lui promet monts et merveilles… Il s’élève pour défendre les opprimés en récitant des passages de la Déclaration des Droits de l’Homme. C’est beau, c’est héroïque. Et ça ne change absolument rien. Malgré cela, je dois avouer que le biais de l’histoire d’amour peut être un moyen d’aborder en douceur cette période historique qui ne manque pas de violence et d’injustices.

Pas convaincue mais les plus jeunes le seront sans doute plus.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Le blog de Sharon 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s