« Silence » Benoît Séverac

Silence
Benoît Séverac
Syros, « Rat noir », 2011

Jamais il n'aurait pensé que ça tournerait aussi mal.

Qu’est-ce qu’on ferait pas pour impressionner une fille… Par exemple, prendre deux cachets d’extasy. Mais tomber dans le coma et se réveiller complètement sourd n’était pas forcément prévu.

Spécial dédicace aux toulousains, cette intrigue se déroule chez vous. Et l’auteur est de chez vous aussi. Ce très bon roman noir mêle une enquête policière autour du trafic de drogues… trafiquées, qui causent l’hospitalisation voire la mort de plusieurs personnes, et l’adaptation de Jules au monde de la surdité. D’un coup, il doit choisir d’aider (de couvrir) ses amis, surmonter le traumatisme de son handicap soudain et entamer une nouvelle vie, sans musique, sans aucun bruit, dans le silence total.

Le dilemme entre l’amitié et la justice est très prenant et on s’identifie facilement à cet adolescent qui voudrait quand même au maximum conserver sa vie telle qu’elle était. L’écriture est juste, sans fioritures, et très oppressante. En aucun cas l’auteur ne diffuse un discours moraliste à l’égard de la prise de drogue, qui dénoterait complètement dans le contexte. A lire en silence, ça fait froid dans le dos.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Carnets de lecture de Pimprenelle
Lirado

Fantasia (Sophie Pilaire)

Publicités

4 réflexions sur “« Silence » Benoît Séverac

      1. Merci beaucoup. J’aimerais bien le lire, sans doute plus tard. En plus ça fait longtemps que je n’ai rien lu pour les ados…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s