« La page blanche » Boulet, Pénélope Bagieu

La page blanche
Boulet et Pénélope Bagieu
Delcourt, « Mirages », 2012

Vous auriez du Marc Lévy?

Une jeune fille est assise sur un banc à Paris. Elle a complètement perdu la mémoire. Elle doit entièrement reconstituer son histoire.

Deux pointures pour une BD. Autant vous dire que tout le monde s’est jeté dessus. Et comme tout ce qui fait beaucoup de bruit, on est souvent déçu… Boulet et Pénélope Bagieu ont construit leur scénario autour de clichés, des attentes des lecteurs sur le sujet des pertes de mémoire. Ce qu’on voit dans les films, ce qu’on lit. Ils nous baladent un peu pour finalement revenir à une intrigue très réaliste. Quant à la chute, j’avoue m’être dit sur le moment quelque chose comme « ah… c’est tout? » Évidemment, les auteurs soulèvent un thème plus profond que les classiques sur l’amnésie, un thème qui pourrait apporter plein de choses mais qui n’a pas été creusé.

Cependant, ça n’empêche pas à cette bande-dessinée d’avoir des points positifs. Le dessin de Pénélope nous emmène dans Paris, nous y promène la nuit à la lueur mystérieuse des réverbères. On pénètre le monde de la librairie où l’héroïne travaille, ce qui donne lieu à quelques petites blagues de libraires. Une bonne lecture, mais dommage que ça ne soit pas plus… Consistant? On reste sur notre faim.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Bricabook
La fille dans sa cabane
Petites madeleines

Et les premières pages sur le blog de Boulet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s