« Paris est une fête » Ernest Hemingway

Paris est une fête
Ernest Hemingway
Trad. de l’anglais par Marc Saporta
Gallimard, « Folio », 2009

Tel était le Paris de notre jeunesse, 
au temps où nous étions très pauvres et très heureux.

Paris dans les années 1920 est un vivier d’artistes, d’écrivains, d’originaux formant une petite société. Hemingway raconte sous forme de chroniques sa vie parisienne, ses discussions avec Fitzgerald, sa vie de famille…

Ah! De remonter dans le temps, et de connaître Paris à son page d’or… Ca ne vous rappelle pas vaguement un film récent? On peut dire que Woody Allen avait bien raison. J’ai passé de longs moments à rêver en faisant cette lecture. Le Paris des années 1920! Rentrer dans un café et y trouver un écrivain. Hemingway décrit sa vie d’écrivain en herbe, en recherche de soi et de son style. De longues heures à travailler à la terrasse de petits bistrots.

Paris est une fête invite au pèlerinage dans les rues de la capitale, sur les lieux qu’on connus ces illustres noms. Hemingway décrit une ville merveilleuse, qu’il parcourt le plus souvent à pied, une ville relativement peu onéreuse, propice au bonheur. Damned, ça a bien changé. J’me sens nostalgique…

La bande-annonce de Midnight in Paris : un super film même si Woody Allen y est allé fort sur l’accordéon et le romantisme proverbial de Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s