« The New York Trilogy » Will Eisner

The New York Trilogy
1. La Ville
2. L’immeuble
3. Les Gens
Will Eisner, Delcourt, 2008

Où existe-t-il une ville 
sans murs pour abriter son âme,
étouffer ses cris et 
chorégraphier la danse de la vie?

À travers cette trilogie, Will Eisner écrit un véritable hymne à l’amour de New York. Ce n’est pas à prendre dans un sens niais : en effet, l’auteur aime la ville autant pour ses bons que pour ses mauvais côtés. Trois variantes, trois points de vue, la ville se livre de différentes manières. Cela pourrait très bien s’appliquer à toute autre grande ville, d’ailleurs. Un immeuble façonné par les histoires de ses habitants, une ville témoins de vies.

Will Eisner réussit à incarner des endroits qu’on fréquente tellement qu’on ne les voit plus tout à fait, il ré-enchante le regard. Les citadins sont dépeints dans leurs joies, leurs tristesses, leur part de tragique. Comics? Roman graphique? On ne sait pas trop. Mais ce qui est sûr, c’est que le talent narratif est présent : Will Eisner peut tout à fait se passer de mots et de bulles. Ses histoires muettes sont les plus touchantes et efficaces.

Un coup de génie.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
New York Mania
En effeuillant le chrysanthème
Les lectures de Cachou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s