« Girls don’t cry » Nine Antico

Girls don’t cry
Nine Antico
Glénat, « 1000 feuilles », 2010

J'essaie d'avoir toujours un brisage 
de coeur d'avance sur mes rateaux.

C’est l’histoire de trois copines. Leur vie ne semble tourner qu’autour des garçons et du look à adopter pour les séduire. Mais sont-elles vraiment si superficielles?

J’avais beaucoup entendu parler de cette BD et la couverture – détournement de la pochette de Boys Don’t Cry de The Cure – m’interpelait, évidemment. Derrière un dessin très sobre, quelques taches de couleurs et des cases rondelettes, on entre dans l’intime pur et dur. Beaucoup de gros plan nous montrent ces filles partageant leurs confidences. Pas de grands paysages, de décor, juste le strict nécessaire et une focalisation très forte sur les personnages.

La chanson de The Cure donne-t-elle le ton? Sans doute. C’est léger et grave à la fois. Ces filles, superficielles et vaines au possible, cherchent presque honnêtement leur prince charmant. On est déconcerté. Soit on se dit qu’elles ne valent pas le coup, soit on creuse un peu le masque. Sont-elles prises à leur propre jeu? En tout cas, une BD intimiste très originale. La suite, Tonight, est sortie en avril.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Maad (avec des planches en extraits)
Les écrits d’Antigone
I Love Books

Et pour le plaisir… le clip de Boys Don’t Cry 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s