« Le viandier de Polpette » Olivier Milhaud, Julien Neel

Le Viandier de Polpette
1. L’ail des ours
Olivier Milhaud, Julien Neel
Gallimard Jeunesse, 2011

Depuis le temps que je me fréquente, je suis beaucoup déçu.

Le comte Fausto de Scaramanda, un grand homme, mince et maniéré, habite au Coq Vert : un vieux château qu’il a rénové pour faire un restaurant et une station thermale. Au retour de son père, un haut militaire, c’est la panique.

Impossible de passer à côté de cette superbe bande-dessinée, et pourtant c’était mon cas. Il fallait bien que je rattrape mon retard. Amis, gourmands, vous allez être servis. Les recettes du Viandier sont détaillées et illustrées tout au long de l’histoire. Ca vous met l’eau à la bouche et ça rappelle beaucoup Guillaume Long, surtout pour les nombreux conseils gustatifs qui s’y trouvent. Sandwich au steak, escalopes à la crème… et j’en passe. Je vous laisse admirer la mise en couleur de ces recettes.

L’histoire est simple, en elle-même : une histoire de famille dont les membres ont des caractères opposés, des amis qui entourent le comte comme une seconde famille qu’il se serait choisi, des manigances, des histoires d’amour. Fausto a d’ailleurs de faux airs de Fantasio… ce serait un hommage que ça ne m’étonnerait pas. Bref, si vous ne l’avez pas déjà lue, faites comme moi, ne restez pas dans l’ignorance. On espère la suite pour bientôt.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Là où les livres sont chez eux
Doucettement
du9

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s