« 6000 nuits » André Borbé

6000 Nuits
André Borbé
Naïve, « Land », 2012

J'ai toujours su pour toi, Esther, dès tes premières nuits d'insomnie.

6000nuitsEsther est insomniaque. Elle découvre que c’est la marque d’un puissant don d’écriture. Dans un pays dirigé par un dictateur, elle doit écrire pour donner de l’espoir au peuple. Elle devient Bienveillante.

Largement apprécié par certaines de mes collègues, ce roman m’a très facilement attirée. Mais je m’attendais à quelque chose d’autrement palpitant… Notre dictateur est un homme défiguré et analphabète. Les livres sont interdits : ils deviennent le véhicule des espoirs les plus fous, d’une ferme volonté de changer le monde. Ce sont des thèmes qui ont déjà été lus maintes et maintes fois et mon principal regret, c’est la facilité de ce roman. Des noms de personnages qu’on devine très rapidement comme être des jeux de mots, peu de rebondissements ou d’obstacles dans le parcours des héros…

Cependant, notons qu’il s’agit là du premier roman jeunesse d’André Borbé, musicien de son état, et que le résultat est respectable et bien écrit. Mais je ne conseillerais pas son roman à de grands lecteurs de SF ou des fans d’Hunger Games. Plutôt à des débutants dans le genre, des jeunes à partir de 11/12 ans.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Soupe de l’Espace
Grim’Livres
Happy Critiks
Petites madeleines

Publicités

2 réflexions sur “« 6000 nuits » André Borbé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s