« Quelques minutes après minuit » Patrick Ness, Siobhan Dowd

Quelques minutes après minuit
Patrick Ness, d’après une idée de Siobhan Dowd
Illustrations Kim Kay, trad. Bruno Krebs
Gallimard jeunesse, 2012

Les histoires sont des créatures sauvages. 
Quand tu les libères, qui sait ce qu’elle peuvent déclencher?

La mère de Conor souffre d’un cancer et subit de lourds traitements. Conor se met à faire des cauchemars de plus en plus réels. Un if géant et monstrueux le visite pour lui raconter des histoires qui doivent l’aider…

quelquesminutesDe nombreux romans – jeunesse ou non – traitent du deuil, de l’acceptation de la perte d’un être cher. Mais c’est la première fois que je lis un roman qui traite du deuil avant la perte d’une personne. C’est une réalité à accepter, et je ne vous laisse aucun espoir quant à l’issue de ce roman. Conor doit tout simplement laisser partir sa mère.

Avec une impeccable justesse, le fantastique agit en faveur de l’acceptation de la réalité. Le lecteur est pris entre deux feux : ce géant, est-il réel? Imaginé? Qu’importe car avant tout c’est le processus qui compte. L’auteur est à la fois délicat et d’une violence inouïe par moments, accentuée par de superbes illustrations en noir et blanc, parfaitement glauques et pleines de force.

Un roman vraiment très émouvant et troublant. En même temps, qu’espérer de plus quand deux grands auteurs se rencontrent…?

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Claire-Obscure
ActuSFMéli mélo de livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s