« Une voleuse au Maxi-Racket » Sarah Turoche-Dromery

Une voleuse au Maxi-Racket
Sarah Turoche-Dromery
Thierry Magnier, « Petite poche », 2012

J'ai le coeur serré. La mémé ne me fait plus peur. 
Quand je pense à elle, je me marre et en même temps, 
j'ai envie de pleurer. c'est bizarre.

voleuse maxi racketSam voit une vieille voler des choses au supermarché. Il commence à la traquer avant de la prendre en pitié. Avec le vigile du magasin, ils se mettent à l’aider et lui évitent de voler.

On parle parfois des personnes âgées, mais c’est difficile de parler des personnes âgées dans la misère – c’est sûr, ils cumulent un peu. Pourtant, nombreux sont ceux qui sont touchés par une grande pauvreté. La mémé, derrière ses airs acariâtres, est en réalité une femme seule qui a désespérément besoin d’aide… Mais qui est peut-être un peu trop orgueilleuse pour l’admettre. Un court roman très efficace sur la solidarité.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
La Soupe de l’Espace

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s