« Western Girl » Anne Percin

Western girl
Anne Percin
Rouergue, « doado », 2013

You’re a fucking pessimist.

Elise s’apprête à faire un grand voyage jusqu’au Dakota pour trois semaines dans un ranch à s’occuper de chevaux. Elle espère se faire des amis, fans de country music comme elle. Mais elle a quelques déconvenues…

western girlOn expire et on prendre une grande bouffée d’air Percin. Là, ça fait du bien. J’avoue, le thème principal (les chevaux, la country, etc) ne m’emballait pas plus que ça. Et heureusement que j’ai dépassé ça parce que je serai passée à côté d’un très bon roman, plus autour des relations humaines que du dada. Elise tombe au milieu d’un groupe de jeunes qui n’appartiennent manifestement pas à son milieu social. Elle, modeste et eux, plutôt aisés, qui possèdent tous un cheval pour la plupart. Mise à l’écart, elle se monte contre les autres… et se laisse un peu emporter par quelques préjugés. D’ailleurs, l’auteur dédie ce roman à Jane Austen et Johnny Cash. En réalité, ça résume tout.

Ce roman est également un superbe road movie. On ne rêve que d’une chose : pouvoir traverser les mêmes paysages qu’Elise, connaître les vastes étendues de l’Amérique. Pour ça, encore une fois, l’auteur a joint les mots, l’imagination du lecteur ainsi que la musique. J’apprécie toujours ce lien à la musique qui accompagne la lecture et fait découvrir ou réécouter de super morceaux. En bref, encore un bon Percin, plein de justesse de la vie adolescente, ces moments de doute, de tristesse et de colère mais aussi des moments de joie intenses. A lire…

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Culturez-vous
Librairie M’Lire
Lire au jour le jour

La playlist du roman que j’ai constituée sur Deezer
Windy and Warm, Chet Atkins
So begins the task, Stephen Stills
Two more bottles of wine, Emmylou Harris
Take me in your lifeboat, Chris Hillman
Let your love flow, The Bellamy Brothers
Blue Bayou, Linda Ronstadt
Video Games, Lana Del Rey
Help me make it through the night, Johnny Cash
Cotton Eyed Joe, Rednex
River of no return, Marylin Monroe
Sweet home Alabama, Lynyrd Skynryd
You gonna make me lonesome when you go, Bob Dylan
Cold cold ground, Tom Waits
Jimmy, Moriarty
Walk the Line, Johnny Cash
My heroes have always been cowboys, Willie Nelson
A thousand miles from nowhere, Dwight Yoakam
Green, green grass of home, Porter Wagoner
Summertime, George Gershwin, Ricky Nelson
Colored aristocracy
Cry! Cry! Cry! Johnny Cash
Cool water
Big boned gal, k d lang
I fall to pieces, Patsy Cline

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s