« L’apiculture selon Samuel Beckett » Martin Page

L’apiculture selon Samuel Beckett
Martin Page
Editions de l’Olivier, 2013

Tout artiste est kidnappé. 
C’est lui rendre sa liberté que de l’oublier régulièrement, 
pour poser des yeux neufs sur son œuvre.

Voici le journal d’un assistant de courte durée de Samuel Beckett, qui nous présente l’auteur sous un jour plutôt étonnant.

apicultureCurieux petit ouvrage que celui-là ! Je reconnais bien là Martin Page qui ne cesse de m’étonner. Il fait de son narrateur un jeune stagiaire aidant Beckett. Beckett, auteur de En attendant Godot, Molloy et Fin de partie. Beckett, un auteur qu’on n’imagine pas trop hirsute, vêtu d’une chemise hawaïenne, inventant des fausses archives pour jeter les chercheurs dans la confusion. Mais pourquoi pas, après tout ?

Martin Page libère l’image de l’auteur du carcan qu’on lui impose à la lecture de ses œuvres. C’est un beau geste. Et il crée un personnage pas du tout incohérent. Attachant, extravagant et insolite, ce Beckett caché sous un costume d’apiculteur happe le lecteur pour ces quelques pages pleines de fantaisie. Je le conseille particulièrement aux lecteurs qui, comme moi, ont découvert Beckett à la fac…

A lire également de Martin Page, Comment je suis devenu stupide

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Le blog de l’auteur, Martin Page
Racines
Hedonism in Paris
Les inopinées de Melrose

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s