« Le Cirque des Rêves » Erin Morgenstern

Le Cirque des Rêves
Erin Morgenstern
Flammarion, 2012

Il fut un temps où elles étaient bibliothécaires, 
mais c’est là un sujet qu’elles n’évoquent 
que lorsqu’elles sont passablement éméchées.

C’est l’histoire d’un défi sacré, d’une union indéfectible et d’un cirque merveilleux tous liés étroitement. Célia Bowen et Marco Alisdair sont illusionnistes. Mais qui est le meilleur ? Sous des chapiteaux noirs et blancs du cirque nocturne, ils s’affrontent et s’aiment à travers des attractions uniques.

cirque des revesEt voilà un roman qui a déjà une bonne petite troupe de fans et ça se comprend facilement. Rien qu’en faisant une recherche par titre j’ai trouvé une vraie galerie de fan arts sur le net. Et pour cause : un visuel magique, fantastique et burtonien ; Noir, blanc, rouge, dans un décor de cirque. Dieu merci, dans ce cirque, on ne trouveras pas de clown débile ou psychotant, mais des voyages dans les étoiles. Des fioles d’odeurs de souvenirs. Des arbres à souhaits. Un jardin de glace… Le lecteur est emporté dans un univers sans limites et regorgeant d’imagination et de féérie.

Sur ce décor s’écrit une histoire de rivalité, de lutte, mais aussi de réflexion quant au pouvoir de nos aînés, et notre propre capacité à décider de notre avenir malgré un chemin tout tracé. Et une histoire d’amour, bien entendu. L’amour le plus palpitant qui soit, celui que l’on retient, celui qui menace notre vie. L’auteur réussit à bien mener ce monde magique assez complexe, car tout est lié et tout doit avoir une logique quand les deux acteurs principaux essaient de s’affranchir. La conclusion est assez crédible de ce point de vue-là. La fin est très belle et fine, sans trop de mélodramatique, avec assez de mystère et de flou pour laisser une belle place à l’interprétation du lecteur.

Un roman qui fait voyager loin, qui absorbe le lecteur jusqu’à la dernière page…

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Livrement
Le Librair’
Ma petite bibliothèque

Il faut que quelqu’un raconte ces histoires. Lorsque les batailles sont menées, remportées, perdues, lorsque les pirates trouvent leur trésor, lorsque les dragons croquent leurs ennemis au petit déjeuner arrosés d’un délicieux Lapsang Souchong, il faut bien que quelqu’un raconte ces fragments de récits qui se chevauchent. Il y a de la magie là-dedans. Dans l’écoute. Chacun la perçoit différemment et peut en être affecté de manière imprévisible. De façon qui va s’ancrer dans l’âme de quelqu’un, devenir son sang, son être, sa raison de vivre. Cette histoire va l’émouvoir, le galvaniser, qui sait ce dont il sera capable grâce à elle, grâce à vos paroles. C’est votre rôle, votre don. Il se peut que votre sœur sache lire l’avenir, mais vous, vous avez le pouvoir de le façonner, mon garçon. Ne l’oubliez jamais.

Publicités

Une réflexion sur “« Le Cirque des Rêves » Erin Morgenstern

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s