« Il faisait chaud cet été-là » Agnès de Lestrade

Il faisait chaud cet été-là
Agnès de Lestrade
Rouergue, « doado », 2013

Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’un monstre, 
j’en connais un. Et qu’il dort juste à côté de moi.

Violette et Blanche sont meilleures amies. Pour un mois, Blanche vient passer les vacances chez la grand-mère de Violette. Elle sent une tension s’installer et bientôt le caractère de Violette se met à changer de façon brutale.

il faisait chaud cet ete laEncore une fois, dans la collection doAdo, on nous prouve qu’on n’a pas besoin d’écrire 600 pages pour être percutant. Je vais le dire tout de suite, au risque de casser le suspense. Violette, qu’est-ce qu’elle a ? Des troubles de la personnalité. Sautes d’humeur, violence, agressivité, Blanche ne la reconnaît plus et se trouve complètement prise de court.

Dans la famille très aisée de Violette, malgré l’abondance de l’argent, il n’y a rien qu’on puisse faire pour l’aider. L’impuissance est donc le sentiment qui domine ce roman. La peur aussi, mine de rien, quand on ne peut rien prévoir des réactions de l’autre. La peur pour soi également.

Je ne sais pas trop quoi penser de ce roman, certes bien écrit. Je ne peux pas m’empêcher de trouver la fin très pessimiste et pourtant je le sais, elle est également et malheureusement très réaliste.
Un roman choc pour ados.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Les carnets de Radicale
Lecture Jeunesse 83

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s