Extrait : « Je ne retrouve personne » Arnaud Cathrine

Je ne retrouve personne

 

phtDeux heures du matin.
Impossible de m’endormir.
La maison est silencieuse.
Sans doute Cyrille ronfle-t-il sur le canapé.

Quel obscur pouvoir ce type a-t-il sur moi pour me mettre dans cet état quoi qu’il dise?
Mon frère me juge.
Mon frère ne me reconnaît pas. Il me juge.

Le jour où je pourrai lui dire : oui, je suis fait d’un sève curieuse et oui, tes regards me sont une violence ; oui, j’ai le goût des chemins de traverse, des sentiers dépréciés et, ne jugeant personne, je ne crois pas être fabriqué pour emprunter les grandes avenues et habiter les foyers respectables. […] Le jour où je pourrai prononcer cet ensemble non exhaustif de petites vérités blanches, renonçant par là au type idéal que je n’ai jamais été et ne serai jamais, délogeant ainsi en moi mon propre ennemi, alors je comprendrai pourquoi j’ai engagé cette réflexion onéreuse chez un analyste, je saurai me défendre en toutes circonstances (fût-ce au prix d’un effort chaque fois renouvelé), j’aurai atteint l’indulgence, à mon égard, s’entend. « Tu as trente-cinq ans : qu’est-ce que tu fous de ta vie? « Ce que je fous de ma vie? Eh bien ça : j’ai enfin pris mon parti. A présent, je deviens sans jamais me perdre de vue. Et c’est long. […]

A quoi bon ressasser tout cela qu’il ne me pardonnerait pas? Existe-il une parole médiane? Non. La vérité exige d’être formulée à bout portant. Alors elle tue. Le sachant, on tient en joue sans jamais tirer… Ou à blanc. Et ça continue.

(p163)

Arnaud Cathrine
Editions Verticales, 2013

Photo de couverture : Arnaud Cathrine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s