« Enclave » Ann Aguirre

Enclave
Tome 1 (trilogie en cours)
Ann Aguire
Trad. de l’anglais par Charlotte Faraday
Hachette, « Black Moon », 2013

Je suis née durant le second holocauste.

Trèfle vit dans une enclave souterraine, une sorte de ville fortifiée qui tente de tenir tête aux Monstres, des créatures à mi-chemin entre le mutant et le zombie. On leur apprend que la vie en surface est dangereuse et toxique. Mais, exilée, Trèfle n’a pas d’autre choix que d’y aller avec son ami Del.

enclaveBon, je disais dans un article précédent qu’il fallait que j’assume le fait de ne pas aimer le post-apo. En réalité, ce n’était pas ça le souci puisque j’ai vraiment apprécié la lecture d’Enclave, premier tome d’une trilogie, mais qui par ailleurs, se lit très bien seul. L’auteur imagine une situation apocalyptique survenue suite à une guerre bactériologique. Des zombies mutants deviennent forts et intelligents, les gens sous terre sont traqués, et dans les villes, les gangs font régner la terreur.

Premier point énormément positif dans ce roman – qui pourra paraître rébarbatif à certains – c’est le réalisme. Les ennemis sont des mutants crées par une arme humaine, les humains se retournent les uns contre les autres, et seulement les plus forts survivent. Certains se réfugient dans un obscurantisme qu’ils pensent rassurant. Dans leur périple, Del et Trèfle doivent trouver de la nourriture et de l’eau, et cela revient assez souvent dans le roman pour qu’on se rende compte à quel point c’est important.

Peu de pathos, dans ce roman. Les jeunes ont été formés à la dure, sous terre. Les états d’âmes leur sont inconnus. Mais à la fin, ils finissent par craquer tout de même un peu. Heureusement… C’est dommage de ne pas un peu plus se pencher sur la psychologie des personnages mais elle est asse simple : avoir la force de survivre. Les doutes, les regrets, les interrogations et les angoisses sont tus…

Enclave est un très bon moment de lecture, qui se rapproche dans les grandes lignes du roman de SF Métro 2033 de Dimitri Glukhovsky.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Book en folie
Whisper of dreams
Pretty books

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s