« Come prima » Alfred

Come Prima
Alfred
Delcourt, « Mirages », 2013

Fauve d’Or au festival d’Angoulême 2014

Après toutes ces années, c'est pas comme j'avais imaginé...
 Et c'est quoi que t'imaginais?
 ...Que ce serait moins douloureux.

Fabio est un casse-cou, éternel voyageur loin de sa patrie. Un jour, son frère Giovanni le retrouve et lui demande de revenir en Italie pour enterrer ensemble les cendres de leur père.

come primaDeux frères, une route, une histoire familiale troublée à reconstituer. Voilà le fil narratif de cette bande-dessinée fraîchement couronnée au festival d’Angoulême. C’est presque une petite épopée. Pendant 200 pages, Fabio et Giovanni doivent apprendre à se re-connaître, apprendre à se supporter malgré les rancœurs et la colère toujours présente. En creux, sur des pages aux tons effacés, les souvenirs se dessinent et se mêlent de plus en plus au présent.

L’histoire de cette famille est très touchante, mais ce que j’ai le plus apprécié dans cet album est l’art d’Alfred à courber son dessin aux émotions tout en restant dans le réalisme. Outre les flashbacks, la colère et la douleur viennent aussi brouiller l’image, brouiller la perception du personnage et donc du lecteur. Jusqu’à cette scène avec le chien (lisez, vous verrez) où le personnage, accusant une vilaine gueule de bois, délire et se confesse. Les cases disparaissent, les couleurs dépassent, les traits sont déformés… De vrais rêves de cuite.

Même si je n’en ferai pas forcément un coup de cœur, c’est un album vraiment beau et marquant. Un beau road trip en couleurs du paysage et du cœur, et le thème d’une rupture avec un frère auquel on peut facilement tous s’identifier…
Le blog d’Alfred et félicitations pour ce beau prix!

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Save my brain
Le port de l’encreuse
Bodoï

Publicités

4 réflexions sur “« Come prima » Alfred

  1. Très joli blog! Bravo:)
    Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, j’insère votre lien sur le mien…
    Bravo aussi au père de Calvin et Hobbes, Bill Watterson, Grand Prix du festival d’Angoulême 2014.
    Bonne continuation!

    1. Merci beaucoup pour le lien!
      En effet, Calvin et Hobbes grands gagnants! Et le nouveau coffret sorti pour l’occasion est vraiment beau.

  2. Très belle critique que tu as fais là. J’ai attendu d’avoir fini la mienne pour la lire. Et je vois qu’on se retrouve un peu dans nos com! ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s