« Il n’y a qu’une façon d’aimer » Monique Barbey

Il n’y a qu’une façon d’aimer
Monique Barbey
Alma éditeur, 2013

Il faut porter sa croix avec légèreté.

C’est la Seconde Guerre Mondiale. Monique est bénévole pour conduire des chars pour aider les civils en Hollande. Lors d’une soirée, elle rencontre Pierre Koenig et le coup de foudre est immédiat. Pendant des années, elle tient un journal, parlant de l’impossibilité de son amour, de sa place de femme dans la famille et en société, de ses désirs et de la solitude.

barbeyUne belle histoire d’amour au milieu de la guerre, qui y résisterait? Bon, d’accord, je suis un peu fleur bleue parfois. Quelques années après la mort de leur mère, les enfants retrouvent ce journal intime qu’ils décident de publier tel quel. Le but est d’honorer cette mère à titre posthume, elle qui voulait tant écrire un roman et ne l’a jamais fait. On peut reprocher un certain nombre de choses à ce témoignage. Il y a eu un certain nombre de coupes pour se concentrer uniquement sur cette histoire d’amour impossible. En effet, Monique sait qu’elle ne divorcera pas. Donc le défaut premier est qu’elle s’étend énormément sur ses chagrins, et sa souffrance amoureuse. Dans cette souffrance est également contenu un désir de maîtriser sa vie qui lui échappe et d’autres aspirations qu’elle sait qu’elle devra taire.

J’ai été assez déçue de ne pas avoir plus de matière sur la guerre en elle-même. L’auteure le dit elle-même. « A me lire, on dirait que la guerre n’existe pas pour moi ». C’est par phrases neutres qu’elle décrit la Libération, sans grandes effusions et surtout avec beaucoup d’inquiétude quant à l’avenir du Général Koenig. Au final, et malgré mes reproches, cela reste une lecture agréable et facile sachant que rien n’a été retravaillé. Dans tous les cas, c’est un bel hommage des enfants à leur mère, une femme au caractère très tranché et fort vivant à une époque où l’on demandait surtout à la gent féminine discrétion et soumission.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
On l’a lu
Télérama

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s