« Aldabra » Silvana Gandolfi

Aldabra
La tortue qui aimait Shakespeare
Silvana Gandolfi
Trad. de l’italien par Nathalie Bauer
Les Grandes Personnes, 2014

Si vous croyez que je suis seulement en train de devenir 
une vieille femme inutile et décrépite, laissez-moi tranquille, 
je suis trop occupée à découvrir 
ce que signifie être dure dehors et molle dedans.

Elisa visite très régulièrement sa grand-mère, mais toujours seule. Elle réalise subitement que sa mère ne l’a jamais accompagnée et commence à déterrer un secret de famille. Pendant ce temps, sa grand-mère opère une étrange transformation… en tortue.

aldabraCa fait du bien de revenir un peu à la jeunesse, l’occasion d’une réédition pour découvrir un auteur. Promis, après ça, j’ai plein de BD et plein de romans. Ici, le postulat de base touche au fantastique. Une grand-mère refuse de mourir et décide de se transformer peu à peu en une tortue rare et préhistorique vivant sur l’île d’Aldabra. J’attendais de voir comment la chose était abordée. Tout ce processus est fait de manière très naturelle, même si la jeune Elisa ne cesse de s’étonner de l’étrangeté de la chose. Son rôle est de protéger sa grand-mère pour qu’elle ne soit pas une nouvelle fois enfermée (c’est ça, le secret de famille).

Il y aurait pu avoir une métaphore un peu plus poussée au niveau de la mort et de la disparition d’un être cher. Elle est plus ou moins présente, en filigrane, particulièrement à la fin. C’est fait tout en douceur et on en s’appesantit pas dessus. On pourrait aussi dire que le sujet est peu creusé, cela dépend des points de vue. L’histoire est en tout cas majoritairement tournée vers l’aventure. Elisa est un personnage très attachant et sa grand-mère encore plus. Deux passionnées de Shakespeare qui déclament à tout va. Gros regret cependant du côté de ce personnage enfant dont la maturité ne correspond pas à l’âge… A deux ou trois ans près, cela aurait été vraiment plus crédible.

Une lecture agréable mais pas ma préférée chez cet éditeur.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Rêv’en pages
Mirontaine
Bateau livre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s