« Violette Nozière, vilaine chérie » C. Benyamina, E. Simon

Violette Nozière, vilaine chérie
Camille Benyamina (dessin)
Eddy Simon (scénario)
Casterman, 2014

Tu es mon prince et je ferai tout pour mon prince.

Paris, 1933. Violette vit une vie sans restriction morale tout en le cachant habilement à ses parents. Cependant, ils se doutent de ses ruses et tentent de restreindre ses libertés. Violette tente alors de les empoisonner…

violette nozBasée sur un fait divers ayant eu un énorme retentissement à son époque, Violette Nozière, vilaine chérie est une des bande-dessinées les plus soignées graphiquement qui m’ait été donnée de lire cette année. L’histoire d’une jeune « serial-killeuse », c’est toujours une bonne source d’inspiration! A son époque, Violette Nozière a fait les choux gras de la presse, tout en étant l’égérie des personnalités artistiques ou littéraires, notamment les surréalistes qui prennent sa défense et lui consacrent un ouvrage entier. On pourrait penser que Violette est simplement dévergondée et immorale. Et en même temps, elle passe pour une jeune femme luttant pour sa liberté, qui rêve d’une vie sans limites, une vie de plaisirs. Les conséquences lui importent peu.

La bande-dessinée retrace le paroxysme de ses déboires, jusqu’à l’empoisonnement de ses parents. Le dessin est vraiment extrêmement soigné, plus proche de l’illustration que du dessin de bande-dessinée classique. Contours discrets, couleurs pastels un peu fanées qui donnent un petit goût de photo d’antan. Le dessin est tout en rondeurs et joue beaucoup dans la sensualité et le mystère de cette histoire.

Violette Noziere

Claude Chabrol a tiré un film de l’histoire de notre héroïne, avec Isabelle Huppert dans le rôle principal. Une autre bande-dessinée a été publiée en 2012 sur Violette Nozière aux éditions de Borée mais elle est déjà épuisée. L’anthologie surréaliste est également épuisée. Cependant, Violette figure dans de nombreux ouvrages sur les criminels en série.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Des livres, des livres!
BD Gest
Soupe de l’espace

violette

« Violette a rêvé de défaire
A défait
L’affreux nœud de serpents des liens du sang »

Paul Eluard

Publicités

3 réflexions sur “« Violette Nozière, vilaine chérie » C. Benyamina, E. Simon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s