« Les vestiges du jour » Kazuo Ishiguro

Les vestiges du jour
Kazuo Ishiguro
Trad. de l’anglais par Sophie Mayoux
Folio, 2013

Je ne peux même pas dire que j'ai commis mes propres fautes.
 Vraiment -- on se demande -- où est la dignité là-dedans?

Angleterre, 1956. Stevens est majordome à Darlington Hall. Lors d’un court voyage qu’il entreprend pour revoir une ancienne collègue et amie, Miss Kenton, il revient sur son passé, en 1930, quand il servait Lord Darlington.

vestiges du jourIl est toujours agréable de prendre un temps pour lire des œuvres classiques. Et une histoire de majordome anglais, cela ne pouvait que me plaire. Stevens est un personnage au flegme tout britannique, qui ne se laisse pas facilement emporter par les sentiments. Imperturbable, il commence son récit de manière très carrée, nette et précise. Mais sans trop y verser de lui-même. On sent bien que la confession parviendra au lecteur, au prix d’un peu de patience qu’on occupe en observant le personnage parcourir ce chemin intérieur.

Son ancien maître, Lord Darlington, avait vécu dans les années 1930-40 et avait usé de ses contacts pour essayer d’éviter la guerre. Cependant, dans le même mouvement, il s’était aussi rapproché de personnalités allemandes controversées, de chemises brunes, de nazis, invités gracieusement à Darlington Hall. Son intention de paix a été comprise comme une collaboration. Le personnel de maison n’a fait aucun commentaire. Trente ans plus tard, le domaine est racheté par un riche américain et Stevens doit s’adapter.

Pour ceux qui apprécient Downton Abbey et les autres séries et romans sur le sujet, la lecture sera très appréciée. L’ambiance est toute britannique, dans la retenue et la bienséance. Stevens est d’un professionnalisme poussé jusqu’à l’extrême. Perfectionniste, élitiste, il souffre de ses défaillances et fait un poignant retour sur sa vie. L’adaptation par James Ivory avec Anthony Hopkins et Emma Thompson date de 1993 et est un beau moment de cinéma. Même si je regrette un peu la manière dont le dénouement a été géré…

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Les livres de George Sand et moi
Lire par Elora
Ellettres

Bande-annonce du film par ici!

Publicités

2 réflexions sur “« Les vestiges du jour » Kazuo Ishiguro

  1. Bonjour!
    Votre lien me fait découvrir votre blog. J’aime beaucoup la façon dont vous avez résumé l’histoire. Finalement, en avez-vous apprécié la lecture ?
    A bientôt,
    Ellettres

    1. Oui, j’ai beaucoup apprécié, même s’il a fallu du temps pour pénétrer vraiment la psychologie du personnage. Le film est très beau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s