« La République du Catch » Nicolas de Crécy

République du Catch
Nicolas de Crécy
Casterman, 2015

Nous sommes l'avenir du monde. 
Nous sommes la poubelle du monde. 
Nous sommes l'échec, l'autre côté de la médaille. 
Nous sommes la faiblesse.

Mario est vendeur de pianos. Petit et timide, il a du mal avec les femmes. Sa famille est constituée de truands, mais lui n’a pas la fibre. Mais il est embarqué malgré lui dans une aventure périlleuse dans laquelle son ami le manchot musicien va le rejoindre.

catchPubliée entre 2014 et 2015 dans une revue japonaise de mangas, Ultra Jump, la République du Catch sort cette année en France.Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on tient là entre nos mains un vrai coup de maître. L’intrigue principale est régie par les ficelles des histoires de truands. Une famille puissante, dont tous les membres (ou presque) ont des capacités exceptionnelles dans le domaine du crime. Ils sont unis, ils sont solidaires, ils accordent une importance énorme à la famille… Et au milieu de ce paysage se dresse notre héros.

Mario est en réalité un parfait petit anti-héros. Il a peur, il est triste, il est bigleux, il est seul. C’est le raté par excellence. Son meilleur ami est improbable : un manchot qui n’émet pas un son. Cependant, il sait jouer du piano de manière exceptionnelle. Ce qui sera un grand atout pour lui. Bientôt, ils sont rejoints par un trio de fantômes, dont les rangs se gonflent d’un seul coup. A eux tous, ils représentent tout ce qu’on rejette dans la société. Seuls, ils sont faibles, mais en nombre, ils ont une force incomparable. Cette force positive, ils vont devoir l’utiliser pour défendre leur vie.

rep1J’ai déjà utilisé le mot « improbable » plus haut, et c’est l’adjectif qui qualifie le mieux le côté original de l’album. Le plus grand méchant de la famille n’est pas beaucoup plus haut que Mario. Ce neveu despotique est en effet un bébé particulièrement précoce. Il est assisté de catcheurs et d’un ancien truand décapité et monté sur roulettes. Vous comprendrez bien que l’histoire dans laquelle on nous embarque est à la fois incroyable, étrange et parfois même perturbante. Tout à la fois, elle est terriblement touchante. Et c’est là qu’est la magie de cet album. On tremble, on est ému et surtout… On rage d’avoir à attendre plusieurs mois pour le tome suivant!

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Chronicart
Du 9
Soupe de l’espace

rep2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s