« La lionne » Pandolfo, Risbjerg

La Lionne
Un portrait de Karen Blixen
Anne-Caroline Pandolfo
Terkel Risbjerg
Sarbacane, 2015

lionneLa vie de Karen Blixen est une aventure en soi. Certains lecteurs la connaîtront déjà après avoir lu Une Ferme africaine ou vu le film adapté Out of Africa avec Meryl Streep et Robert Redford. L’année dernière, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Karen Blixen, sa biographie a été revisitée en bande-dessinée, réinterprétée par le fin dessin d’Anne-Caroline Pandolfo.

Ce titre majestueux convient parfaitement au portrait de femme forte qu’est fait de Karen Blixen, une femme que l’on retient avant tout pour son caractère indépendant. Romantique mais pragmatique, elle vit une grande histoire d’amour avec Denys Finch Hatton, un aventurier et amoureux de la nature. En Afrique, elle se lutte pour la protection des tribus Kikuyus qui vivent sur ses terres avec une farouche détermination. Malgré la maladie, malgré les catastrophes naturelles et les épreuves, elle persévère dans la culture de ses terres jusqu’au dernier moment.

BlixenC’est entourée de bons esprits qu’elle est dépeinte dans cette bande-dessinée. C’est un conte de fées et c’est la vraie vie. Par licence poétique, les auteurs attribuent des figures tutélaires à Karen : Nietzsche, un guerrieur africain, un lion, Shérazade… Chacun aura son rôle à jouer aux moments clés de l’existence de Karen Blixen. Guidée par ses intuitions littéraires et ses convictions humanistes, elle saura rebondir. Le carcan familial exigu fait passer son indépendance pour de l’excentricité, elle saura s’en séparer pour mieux grandir.

Moi qui avais beaucoup aimé le film, je vous conseille la bande-dessinée. Elle ne va pas tout à fait dans le même sens, et se concentre plus sur Karen Blixen que sur son histoire d’amour. Avec les couleurs pâles du souvenir, Anne-Caroline Pandolfo place cette femme exceptionnelle dans un monde flottant, elle devient une sorte d’être désincarné, lié pour toujours au monde des idées et de la littérature.

On aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là
Boulevard de la BD
9ème Art
ActuaLitté

1805_P10

Publicités

2 réflexions sur “« La lionne » Pandolfo, Risbjerg

  1. Un vrai manque à ma « culture » jamais vu le film avec Robert Redford et Meryl Streep et jamais lu cette romancière, mais tu me donnes très envie de la découvrir.

    1. C’est un film magnifique. Par contre, c’est un film qui prend son temps, ce qui est cohérent avec l’histoire mais peut parfois perdre le spectateur. Une amie à qui je l’ai fait regarder dernièrement a eu du mal à accrocher. Mais c’est un de mes films de chevet, et la musique est tout simplement magnifique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s