« Les Cinq Cents Millions de la Bégum » Jules Verne

Les Cinq Cents Millions de la Bégum Jules Verne Livre de Poche, 2002 (1879) C’est un coup de canon à effet à la fois instantané et durable!… Aussi, avec mon système, pas de blessés, rien que des morts! Le docteur Sarrasin et Herr Schultze se partagent une énorme fortune laissée par une veuve au lien familial très éloigné. Chacun décide d’employer cette incroyable fortune à … Continuer de lire « Les Cinq Cents Millions de la Bégum » Jules Verne

[Extraits] « A l’ouest rien de nouveau » Erich Maria Remarque

A l’ouest rien de nouveau Centenaire de la Première Guerre Mondiale – « Songe donc que nous sommes presque tous du peuple et en France aussi la plupart des gens sont des manœuvres, des ouvriers et de petits employés. Pourquoi donc un serrurier ou un cordonnier français voudrait-il nous attaquer? Non, ce ne sont que les gouvernements. Je n’ai jamais vu un Français avant de venir … Continuer de lire [Extraits] « A l’ouest rien de nouveau » Erich Maria Remarque

« A l’ouest rien de nouveau » Erich Maria Remarque

A l’ouest rien de nouveau Erich Maria Remarque Trad. de l’allemand par Alzir Hella et Olivier Bournac Livre de Poche, 2013 (1928) Centenaire de la Première Guerre Mondiale Nous sommes délaissés comme des enfants et expérimentés comme de vieilles gens ; nous sommes grossiers, tristes et superficiels : je crois que nous sommes perdus. Paul Baümer a 19 ans. Poussé par le patriotisme de ses … Continuer de lire « A l’ouest rien de nouveau » Erich Maria Remarque

« Seul dans Berlin » Hans Fallada

Seul dans Berlin Hans Fallada Trad. de l’allemand par A. Virelle et A. Vandevoorde Gallimard, « Folio », 2002 « Mère! le Führer m’a tué mon fils. » Mai 1940. Le régime nazi en Allemagne célèbre ses grandes victoires en France. Mais à Berlin, le quotidien des opposants au régime devient de plus en plus difficile à vivre. Chacun est surveillé par la Gestapo, susceptible d’être dénoncé par son … Continuer de lire « Seul dans Berlin » Hans Fallada

Quand le cinéma flirte avec la littérature…

« Mais c’est pas tiré d’un livre, ce film? » Cet hiver, nous sommes particulièrement gâtés en ce qui concerne les adaptations littéraires en films. Vous allez me dire que quasiment toute la production cinématographique est basée sur la littérature ou presque, mais penchons-nous sur les indémodables. Dans la catégorie « Je prends un méga pavé et je t’en fais un film de deux heures et demi », nous … Continuer de lire Quand le cinéma flirte avec la littérature…

« La morte amoureuse » Théophile Gautier

La morte amoureuse Théophile Gautier Lu par Laurence Noris Sous la lime, 2005 « Malheureux! Qu’as-tu fait? » Romuald se destine à être prêtre. Le jour de son ordination, il aperçoit Clarimonde qui hantera désormais ses nuits. Avec toutes ces histoires et films de vampires à droite et à gauche, j’avais une envie de retour aux sources. Ca fait toujours du bien. Ce texte – très joliment … Continuer de lire « La morte amoureuse » Théophile Gautier

« Paris est une fête » Ernest Hemingway

Paris est une fête Ernest Hemingway Trad. de l’anglais par Marc Saporta Gallimard, « Folio », 2009 Tel était le Paris de notre jeunesse, au temps où nous étions très pauvres et très heureux. Paris dans les années 1920 est un vivier d’artistes, d’écrivains, d’originaux formant une petite société. Hemingway raconte sous forme de chroniques sa vie parisienne, ses discussions avec Fitzgerald, sa vie de famille… Ah! … Continuer de lire « Paris est une fête » Ernest Hemingway